Plus de 100 ans d'AFS

AFS Intercultural Programs voit le jour sous la forme d’un corps de conducteurs ambulanciers volontaires, l’American Ambulance Field Service, créé en avril 1915 par A. Piatt Andrew. Cette chronologie retrace l’histoire des conducteurs AFS dirigés par Andrew lors de la Première Guerre mondiale et par Stephen Galatti lors de la Seconde Guerre mondiale,  et explique comment AFS, qui était au départ une organisation humanitaire pendant la guerre, est devenue une organisation novatrice d’échange scolaire international, de bénévolat et d’apprentissage interculturel, qui défend une cause juste : aider à construire un monde plus pacifique en encourageant la compréhension mutuelle entre les cultures.

2014-2015
Participants des 100 ans d'AFS ! Le Forum Jeunesse AFS a eu lieu à Paris. Novembre 2014. Photo : Incorp Agency, Guillaume Deperrois.

2014-2015

Centenaire d'AFS

AFS a commémoré et célébré son centenaire en 2014-2015. Depuis la création de l’American Ambulance Field Service en avril 1915 jusqu’à l’année de son centenaire, avec la participation de plus de 450 000 anciens membres d’AFS, l’organisation bénévole poursuit sa mission : créer le changement. En reliant notre philosophie « apprendre à vivre ensemble » aux principaux enjeux mondiaux du 21ème siècle, AFS s’emploie à construire une communauté regroupant des citoyens du monde déterminés à bâtir des ponts entre les cultures.

2011
Participants à l'Atelier de formateur qualifié. 2011.

2011

Programme d'apprentissage interculturel

Les efforts de recherche se concentrant sur une meilleure compréhension de l’impact des programmes d’échange se sont poursuivis au 21ème siècle, de l’étude avant-gardiste « Évaluation de l’impact d’une expérience AFS d’études à l’étranger », menée en 2005, à l’étude « Impact à long terme d’AFS », réalisée en 2006. En s’appuyant sur les résultats de ces recherches, le Programme d’apprentissage interculturel d’AFS a été lancé en 2011. L’objectif de ce programme d’évaluation et de formation par étapes est de permettre aux bénévoles et au personnel du monde entier de mieux soutenir les étudiants, les familles et les écoles AFS dans le processus d’apprentissage.

2004
Quatre des sept membres fondateurs de la Fondation AFS (de gauche à droite) : Werner Rechsteiner, Chris Little, Jürgen Blankenburg et Marianne Meyer. 13 juillet 2004. Avec l'aimable autorisation de la Fondation AFS.

2004

La Fondation AFS

La Fondation AFS voit le jour le 13 juillet 2004, à Zurich, en Suisse. Elle œuvre pour préserver l’héritage d’AFS et détient le nom et le logo d’AFS. Le conducteur de la Seconde Guerre mondiale et membre du conseil d’administration AFS, Ward Chamberlin, Jr., remarqua que la date de fondation correspondait au 40ème anniversaire de la mort de Stephen Galatti, le fondateur des programmes d’échange d’après-guerre. Chamberlin et les membres fondateurs dédièrent la création de la Fondation AFS à la mémoire de Galatti et de la « lutte pour la paix dans le monde à laquelle il consacra sa vie ».

1989-1993
Participants du Congrès mondial AFS, à San José, au Costa Rica, représentant 54 partenaires AFS. 1999.

1989-1993

Accords de partenariat

En 1989, quatre organisations nationales (Australie, Danemark, Italie et Suisse) sont les premiers partenaires AFS à devenir des entités juridiques distinctes du siège d’AFS aux États-Unis. Les « Accords de partenariat » sont approuvés par le conseil d’administration international d’AFS en 1990 et stipulent que chaque partenaire AFS est lié à AFS International par un accord séparé. En 1993, la structure de partenariat est officiellement créée dans tous les pays, y compris aux États-Unis.

1984
Des membres AFS participent à une activité d'orientation sur le campus de C.W. Post, à Long Island, New York (États-Unis). Juin 1984.

1984

Les objectifs éducatifs d'AFS

En février 1984, l’Atelier sur le contenu d’apprentissage interculturel et les exigences de qualité (également connu sous le nom d’Atelier de Montréal) affirma l’engagement d’AFS en matière d’apprentissage interculturel et définit formellement ses objectifs éducatifs. Ces 16 objectifs éducatifs définissent l’approche pédagogique, guident les pratiques en place (telles que les activités d’orientation) et font d’AFS un programme éducatif unique. Les participants AFS atteignent certains de ces objectifs pendant leur expérience AFS ; d’autres nécessitent une vie de réflexion. Les objectifs impliquent un développement et un changement en termes de valeurs et de compétences personnelles, un renforcement des relations interpersonnelles, une sensibilité et des connaissances interculturelles et une conscience des enjeux mondiaux.

1970-1971
Un participant AFS sud-africain sur un marché, en Bolivie. 1985.

1970-1971

Internationalisation

En 1970, pour la première fois, des citoyens non américains sont élus au conseil d’administration d’AFS. Un an plus tard, les programmes internationaux d’AFS commencent, offrant aux étudiants l’opportunité de voyager depuis et vers d’autres pays que les États-Unis.

1960-19691
Le président des États-Unis, John F. Kennedy, s'adresse aux participants AFS à la Maison-Blanche, Washington, D.C., en juillet 1963.

1960-1969

Promouvoir un monde plus pacifique

Au cours des années 1960, les participants du programme d’AFS (étudiants se rendant aux États-Unis) continuèrent de rencontrer les présidents des États-Unis à Washington, D.C., avant de retourner dans leur pays, à la fin de leur séjour. Les différents présidents louèrent l’organisation pour sa contribution aux efforts de diplomatie publique américaine et soulignèrent souvent directement le rôle essentiel des participants AFS dans la promotion d’un monde plus pacifique.

Écouter le discours de John F. Kennedy de 1963 aux participants AFS
1950-1957
La participante AA Katharine Lowry partageant un sukiyaki avec sa famille d'accueil au Japon. 1957.

1950-1957

Étudiants américains à l'étranger

En 1950, le Programme des étudiants américains à l’étranger (AA) fut lancé, grâce au travail des participants AFS retournés chez eux, qui aidèrent à développer de nouveaux programmes dans leur pays. Les neuf premiers étudiants en provenance des États-Unis passèrent plusieurs mois dans des familles en France, là où se trouvait le plus grand nombre de participants AFS à cette époque. En 1951, le Programme AA s’était développé dans sept pays en Europe ; et, en 1957, les participants AA avaient la possibilité de passer plusieurs mois à l’étranger et d’aller dans des écoles étrangères d’un grand nombre de pays.

1948
Les participants AFS Jean Paly (France), Kees de Kujper (Pays-Bas), et Sarka Sramkova (Tchécoslovaquie) examinent le parcours de leur voyage en bus aux États-Unis. 1948.

1948

Le premier « bus trip » AFS

Lors de l’été 1948, 29 membres AFS embarquèrent pour un voyage en bus de 24 jours et près de 9 000 km, traversant 22 États du territoire américain. Les participants comprenaient des élèves du programme d’échange scolaire, en plus des étudiants faisant partie du programme de bourses universitaires. Plusieurs arrêts étaient prévus sur le trajet : la Maison-Blanche à Washington, D.C., l’usine d’assemblage Ford dans le Michigan, Seven Falls dans le Colorado et un match de baseball dans le Tennessee. L’un des objectifs de ce voyage en bus, qui se poursuivit dans les années suivantes, était d’encourager les Américains à offrir des bourses d’étude et l’hospitalité aux futurs participants AFS.

1946-1947
Les participants tchécoslovaques AFS Milan Stamm, Jaroslava Moserova, et Arnost Kotyk arrivent à New York. 1947.

1946-1947

Programmes d'échange scolaire AFS

En 1946, le directeur général d’AFS, Stephen Galatti, et les conducteurs AFS des deux Guerres Mondiales créèrent un programme d’échange scolaire visant à préserver l’amitié internationale en temps de paix. L’année suivante, le premier groupe de participants scolaires AFS provenant de France, de Tchécoslovaquie, des Pays-Bas, de Norvège, d’Angleterre et de Syrie, arrivèrent aux États-Unis dans le cadre d’un programme de bourses.

1945
Un volontaire AFS regarde à travers la clôture, au camp de concentration de Bergen-Belsen. 1945. Photo : Carl Zeigler.

1945

L'évacuation du camp de concentration de Bergen-Belsen

En avril 1945, le camp de concentration de Bergen-Belsen fut libéré par les forces britanniques. Un groupe de conducteurs ambulanciers AFS s’engagèrent comme volontaires pour aider au transport des brancards, distribuer des repas et du matériel médical, et évacuer plus de 11 000 personnes vers un camp de personnes déplacées qui avait été installé à proximité. La fin des hostilités survint seulement quelques mois après l’évacuation du camp. À la fin de la guerre, les 2 196 conducteurs ambulanciers avaient transporté plus de 700 000 blessés.

Voir la vidéo
1941-1944
Les conducteurs ambulanciers AFS transportent les blessés depuis le champ de bataille de Monte Cassino vers un poste de secours polonais caché derrière les lignes de la Huitième Armée britannique. 1944. Photo : George Holton.

1941-1944

AFS avec les Armées britanniques et françaises

En 1941, AFS se rangea officiellement du côté de l’Armée britannique et des Forces françaises libres (qui deviendront par la suite les Forces françaises combattantes ou FFC). Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les conducteurs ambulanciers volontaires AFS servirent aux côtés des troupes françaises, britanniques, polonaises, australiennes, néo-zélandaises, indiennes et sud-africaines au Moyen-Orient, en Italie, en Allemagne, en Inde et en Birmanie, puis de nouveau en France avec la Première Armée française.

1939-1940
Affiche promotionnelle AFS. 1940

1939-1940

La Seconde Guerre mondiale

AFS fut relancé en tant que corps de conducteurs ambulanciers volontaires peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, sous la direction de Stephen Galatti. Le premier groupe d’Américains embarqua à New York le 23 mars 1940 pour rejoindre des hommes déjà engagés comme volontaires en Europe. Après l’invasion allemande et la mise en place du régime de Vichy en juin 1940, AFS cessa ses activités en France.

1919-1920
Premier dîner annuel de l'Association AFS à l'Hôtel Pennsylvania, à New York. 8 mai 1920.

1919-1920

L'Association AFS et les bourses d'études

L’Association AFS fut créée en mai 1920 afin de coordonner les réunions entre les anciens membres de l’American Field Service et de gérer les bourses d’études AFS pour le programme des universités françaises, fondé en décembre 1919. Le programme permit de cultiver des relations pacifiques entre les États-Unis et la France et attribua, jusqu’à son arrêt en 1952, un total de 222 bourses d’études à des étudiants diplômés français et américains.

1917
Affiche de recrutement pour la Réserve Mallet AFS. 1917.

1917

La Réserve Mallet AFS

La Réserve Mallet était le nom donné aux unités de camions s’occupant du transport de marchandises pour les Français pendant la Première Guerre mondiale. Les volontaires furent recrutés pour les unités de camions début avril 1917, le mois où les États-Unis entrèrent en guerre. Peu de temps après avoir créé les unités de camions (et en partie pour cette raison), l’organisation changea de nom : l’American Ambulance Field Service devint l’American Field Service (AFS). L’Armée américaine intégra dans ses rangs les unités d’ambulances et de camions AFS à la fin de l’année 1917.

1916
Chargement d'une ambulance en Alsace. 1915.

1916

Siège au 21 rue Raynouard

Pour des raisons à la fois politiques et pratiques, A. Piatt Andrew quitta l’American Ambulance Hospital et créa un American Ambulance Field Service (AAFS) indépendant. En juillet 1916, la Comtesse de la Villestreux et des membres de la famille Hottinguer mirent la propriété et le parc privé de deux hectares du 21 rue Raynouard, au cœur de Paris, à la disposition d’AAFS pour y installer son siège jusqu’à la fin de la guerre. Le nouveau siège possédait des jardins formels, avec vue sur la tour Eiffel, et comprenait des bureaux, des cantines, une infirmerie, des baraquements provisoires et des terrains pour le stationnement des ambulances.

1915
Les premières ambulances Ford à l'American Ambulance Hospital en 1914.

1915

American Ambulance Field Service

A. Piatt Andrew devint conducteur ambulancier volontaire pour l’American Ambulance Hospital en janvier 1915. Au moment de l’arrivée d’Andrew, les conducteurs ambulanciers de l’Hospital transportaient essentiellement les patients des gares ferroviaires de Paris vers les hôpitaux de la ville. En mars, Andrew fut nommé inspecteur général du comité des transports de l’Hospital et, en avril, il obtint l’accord de l’Armée française pour que des unités d’ambulances de l’Hospital puissent travailler plus près des lignes de front. Ces unités d’ambulances s’appelèrent l’« American Ambulance Field Service ».

Voir la vidéo
1914
Les premières ambulances Ford à l'American Ambulance Hospital en 1914

1914

American Ambulance Hospital

Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, en 1914, le personnel de l’American Hospital de Paris transforma le Lycée Pasteur – encore inachevé – de Neuilly-sur-Seine en hôpital militaire de guerre. Géré par des civils, l’American Ambulance Hospital était utilisé pendant la guerre afin de soigner les soldats blessés au front. A. Piatt Andrew, un ancien directeur de l’organisme United States Mint et professeur assistant d’économie à l’université Harvard, embarqua pour la France en décembre 1914 pour s’engager comme volontaire au sein de l’American Ambulance Hospital.

Image de la bannière : Un groupe de participants AFS devant le bus en 1962. Toutes les photos sont utilisées avec l’aimable autorisation des Archives de l’American Field Service et de l’AFS Intercultural Programs, sauf indication contraire. Le titulaire des droits d’auteur de certaines de ces photographies est inconnu. Veuillez contacter AFS si vous pouvez nous aider à identifier le titulaire des droits d’auteur ou si vous souhaitez supprimer l’image.